_trajets

Depuis le mois de septembre je travaille en collaboration avec le Théâtre Paris-Villette et x-réseau au développement du dispositif _trajets [film en ligne]. Le théâtre et son équipe accueillent mon projet et nous le présenterons vraisemblablement vers le mois d’avril 2011 en avant-première puis au mois de juin dans le cadre de son festival.

_trajets est une œuvre collaborative : le dispositif propose de voir un film qui est à faire par tous d’après un scénario pré-écrit.

Une voix off raconte l’histoire en première instance, un peu comme les dramatiques radiophoniques, mais chaque scène du film est découpée avec précision : ce sont les internautes qui devront les interpréter en images vidéo, sous toutes formes techniques connues (prises de vues réelles, pixillation, dessin animé…). Les vidéos seront téléchargées via une interface et montées dans l’ordre chronologique du film. Nous ne savons pas encore à l’heure actuelle si nous développons notre propre outil ou si nous pouvons collaborer avec un hébergeur vidéo public (Viméo pour ne pas le citer).

Le sujet du film est la rupture amoureuse. On suit un couple, lui-même mis en scène par la femme, dans un voyage imaginaire, un road-movie initiatique… Le sujet est aussi une réflexion sur la génération des enfants de la chute du mur et des utopies, de leur impossibilité de se construire ensembles.

La finalité recherchée dans cette œuvre est la construction d’un objet commun sur une histoire à priori intime, resserrée autour du noyau minimum de la relation qu’est le couple.  En principe les visages des protagonistes changeront sans cesse ou s’alterneront mais le film restera-t-il compréhensible et cohérent dans ce qu’il veut livrer ? Mon travail de préparation et de découpage cinématographique est en ce sens très minutieux et vigilant. Il est conçu dans le déroulement temporel de la voix (celle qui racontera l’histoire avant l’image) et dans le mélange d’indications précises de cadrages ainsi que de plans séquences détaillés mais plus librement interprétables.



Les commentaires sont fermés.