Sydney

Quand j’arrive à Sydney, c’est le tout petit matin. Une aube violette flotte encore loin au-dessus de l’horizon. Il est 6H du matin.

Je me retrouve devant le check point, montre mon passeport et les impressions de mon visa par Internet. Tampon, j’y suis. J’attends ma valise devant le tapis qui est indiqué pour mon vol. Pas de valise. Renseignement pris ce n’était pas le bon tapis.

J’y retourne, tapis 13. Je vois ma valise ! Je la prends et Oooo, elle est vachement plus lourde qu’au départ…Je la prends quand même. Puis réflexion faite, je regarde dans la poche avant si elle contient bien mon livre. Rien. Aïe. Ce n’est pas MA valise. Et réflexion faite, elle est bien plus grosse que la mienne. Pourvu qu’elle ne soit pas restée à Paris ou à Londres…

Je retourne devant le tapis et je vois la même valise plus petite. Ce doit être la mienne : oui, il y a bien mon livre dans la poche avant.

Je prends enfin le taxi qui m’amènera là où je dois me rendre. Hay Market, un nom précieux auquel je m’accroche. Comme ça, pas grand chose qui me chante que je suis si loin de chez moi. Je ne m’étonne de rien…C’est grand.

Voici ce que je vois à mon arrivée :

En faceEn face
En face



Les commentaires sont fermés.